RedEr: un nouveau programme orienté vers la réduction de l’erreur humaine

Le Groupe Dominguis amorce le programme pilote RedEr au sein de la centrale nucléaire de Vandellós II. Il s’agit d’une initiative en lien avec la culture de sécurité et destinée à réduire le nombre d’erreurs humaines. Le projet – à la réalisation duquel a collaboré le cabinet de conseil britannique Human.

Performance Leadership (HPL) – est aligné sur le programme PROCURA, développé par l’Asociación Nuclear Ascó Vandellós (ANAV) afin d’améliorer la culture de sécurité, ainsi que sur les directives du « Plan de acción de cultura de seguridad » (Plan d’action de culture de sécurité) du Consejo de Seguridad Nuclear (CSN) (Conseil de sécurité nucléaire).

Le programme RedEr compte trois objectifs principaux : garantir la sécurité des interventions sur les installations du client ; améliorer la qualité du service offert, en évitant d’éventuelle répétition des travaux ; et maintenir le taux d’accidents du travail à zéro.

Pour cela, diverses lignes d’action sont en place. Parmi les principales, on trouve :

Assurer la prise de conscience du personnel de l’importance des systèmes sur lesquels il opère et les possibles conséquences des erreurs qui peuvent être commises, grâce à la réflexion préalable à la réalisation des travaux.

Assurer que les incidents sont ouvertement reportés, afin d’arriver à une amélioration constante.

Augmenter la présence du personnel de supervision et de direction au niveau des points de réalisation des activités afin de favoriser leur leadership.

Selon le directeur de Sistemas de Gestión, Julián Mendoza, l’idée veut que « ce programme s’applique à d’autres centres et s’élargisse à toutes les activités de l’entreprise, en respectant [l’]engagement pour la sécurité ; cela étant entendu non seulement comme le respect de normes et de procédures, mais comme un aspect culturel intériorisé pour tout [le] personnel ». RedEr est le dernier des trois projets créés par le Groupe Dominguis pour augmenter encore plus la participation du personnel et ses moyens de communication, afin d’améliorer la fonctionnalité de ses équipes de travail. Le premier était le programme DIME, grâce auquel on cherche à mesurer le climat au travail ainsi que la satisfaction et les attentes des employés; suivi du programme INNOVA, qui encourage le personnel à émettre toute suggestion d’amélioration.

Enfin, le programme RedEr pour réduire l’erreur humaine est à présent en cours d’implantation.

You must be logged in to post a comment